Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869

SPECIES LIST

  • Pseudochrysis humboldti (Dahlbom, 1845)
  • Pseudochrysis incrassata (Spinola, 1838)
  • Pseudochrysis neglecta (Shuckard, 1837)
  • Pseudochrysis uniformis (Dahlbom, 1854)
  • Database of the Italian Chrysididae

    Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869

    Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869
    Image(s)
    Chorology: Asiatic-European
    Chorology: Asiatic-European
    Italian distribution of Hedychrum gerstaeckeri
    Italian distribution

    Posizione sistematica di Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869

    Sottofamiglia & Tribù Chrysidinae (Elampini) Size (mm)
    Dimensioni (mm):
     
    Genere & specie Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869
    Gruppo di specie  
    Combinazione originale Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869
    Serie tipica Syntypi (Mus.: Geneva)
    Descrizione originale Femelle. Elle a, à un si haut point la forme plastique et la livrée de l'Hed. lucidulum ♂ (soit du Regium des auteurs plus ou moins anciens) qu'à première vue du moins, il est impossible de ne pas confondre la ♀ du Gerstaeckeri avec le ♂ du Lucidulum. Toutefois avec un peu d'attention, on remarquera que chez la ♀ du Gerstaeckeri les poils de la tête, mais surtout ceux du thorax, sont indubitablemenl plus nombreux, plus rapprochés, plus courts, plus arqués, plus robustes, comme tronqués à leur sommet, et ayant plutôt l'apparence de crins que de soies; landis que, chez le ♂ du Lucidulum, ces mêmes soies présentent les caractères opposés à ceux que je viens d'indiquer, ainsi, elles sont plus rares, plus espacées, plus longues, plus droites, plus minces; leur bout est atténué.
    Si maintenant nous examinons le dernier segment ventral, nous le trouverons souvent assez entre-baillé pour laisser entrevoir le rudiment d'un appareil qui, bien que se présentant assez confusément, ne peut toutefois que se rapporter à un oviducte, lequel en tout cas n'a aucune analogie avec l'organe sexuel du Lucidulum ♂.
    Mâle. Il est en tous points si semblable à celui de l'Hed. lucidulum sans en excepter l'organe sexuel qui se présente fréquemment sous une forme assez nette et peu variable, qu'il m'est impossible de signaler le moindre caractère pouvant les différencier; ensorte que, quant à rapporter plutôt tel sujet ♂ à l'une ou l'autre des ♀ des deux espèces, nous ne pouvons faire autre chose, si non, que de grouper les deux sexes selon que ces derniers auront été rencontrés dans la même localité.
    Cette ressemblance complète entre certains ♂ d'espèces différentes, quelque insolite qu'elle puisse paraitre est cependant un fait qui ne peut être mis en doute, du moins dans l'ordre des insectes hyménoptères. A l'appui de cette assertion, je cite ces quelques mots que nous trouvons à la cinquième page du Catalogue des espèces de l'ancien genre Scolia de MM. de Saussure et Sichel (1864): «et souvent des mâles appartenant à des espèces tres distinctes se ressemblent au point de ne pouvoir être distingués.»
    M. A. Gerstaecker de Berlin, dans sa Revue des travaux scientifiques touchant l'Entomologie publiés en 1862 (Année 1865.) a consacré quelques lignes à l'examen de mes «Chrysides du Bassin du Léman.» Sans y contester la réalité de l'espèce de l'Hed. lucidulum telle que je l'ai définie et telle qu'elle est généralement admise, il nous dit toutefois, avoir pris les deux sexes en copulation, mais que la ♀ s'est trouvée avoir le thorax aussi bleu verdâtre que celui du ♂, d'où il conclut que, si le ♂ a bien toujours la même livrée, la ♀ en a deux, les trois livrées étant propres à une espèce unique.
    En ce qui me concerne, je ne puis me ranger à cette façon de voir car, indépendamment que chez la ♀ du Lucidulum Fab. le prothorax et le mesothorax sont d'un doré-cuivré constant, les derniers segments ventraux sont loin d'être dans les mêmes conditions; de plus, ce que nous pouvons apercevoir de l'oviducte, se présente également sous un tout autre aspect, enfin, la petite lame tronquée du bord antérieur du deuxième segment qui fait complètement défaut chez le Gerstaeckeri, constituent des différences telles, qu'il me parait impossible de ne voir là qu'une seule espèce.
    M. Gerstaecker a bien voulu me communiquer les types ♂ ♀ dont il vient d'être question, ensuite de leur examen, j'ai trouvé 11 ♀ du Gerstaeckeri dans un lot de 45 sujets que jusqu'alors j'avais considéré comme étant tous des ♂ du Lucidulum.
    Beau-lac près Nyon (Vaud Suisse).
    Sinonimi e sottospecie Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869: 47. Holotypus ♀, Switzerland (Genève).
    Hedychrum obscurum Tournier, 1878: 308. Holotypus ?, Switzerland (Mus.?).
    Hedychrum marianum Mocsáry, 1911: 450. Lectotypus ♀ (French, 1986), China (Budapest).
    Hedychrum gerstaeckeri ssp. formosaiense Linsenmaier, 1959: 41. Holotypus ♂, Taiwan (Luzern)
    Note sistematiche  

    Distribuzione geografica di Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869

    Distribuzione mondiale

    Località tipica Switzerland (Nyon)
    Kimsey & Bohart Palaearctic: widespread (Switzerland), Taiwan
    Linsenmaier Europe, Crete, Iran, Anatolia
    Altri Autori S Europe, C Asia
    Corologia Asiatic-European
    Note sulla distribuzione  

    Distribuzione geografica di Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869

    Distribuzione italiana secondo la Checklist delle specie della Fauna italiana

    Macroregione Nord (N): Sud (S): Sicilia (Si): Sardegna (Sa):
    Endemismo

    Distribuzione italiana per regione amministrativa (Record bibliografici, evidenze personali e altre fonti)

    Regione amministrativa Record bibliografici Record FEI Record personali
    Piemonte Invrea, 1922 (on flowers of Achillea millefolium L. and of Sedum acre L.); Pagliano & Scaramozzino, 1999 (parasitoid of Cerceris sabulosa (Panz.) (Grandi 1961); Philanthus coronatus F., P. triangulum (F.), Oxybelus victor Lep., Cerceris rybensis (L.) (Mingo 1981)); Rosa, 2002c, 2005a (on flowers of Achillea millefolium and Daucus carota, on leaves of Pteris aquilina and Rubus); Strumia, 2005;
    Valle d Aosta Rosa, 2002c, 2005a, 2006a;
    Lombardia Pagliano & Scaramozzino, 1999; Rosa, 2002a, 2002b, 2004, 2005a; Strumia, 2005;
    Trentino Alto Adige Mocsáry, 1889; Bonelli, 1966; Rosa, 2005a, 2006b;
    Veneto Giordani Soika, 1932 (parasitoid of Eumenes pomiformis); Pagliano & Scaramozzino, 1999; Rosa, 2005; Strumia, 2005;
    Friuli V.G. Ducke, 1901; Graffe, 1895; Kusdas & Thurner, 1955; Kusdas, 1958; Kusdas & Thurner, 1955; Strumia, 2005;
    Liguria Invrea, 1921 (on flowers of Mentha rotundifolia L. and of Daucus), 1922a; Pagliano & Scaramozzino, 1999; Rosa, 2005a; Strumia, 2005;
    Emilia Romagna Grandi, 1927, 1931, 1935, 1954; Zangheri, 1969; Frilli & Pizzaghi, 1975; Rosa, 2004, 2005a, 2005b, 2006b; Strumia, 2005;
    Toscana Grandi, 1930, 1936; Strumia, 1990, 1995 (ypt); 2005; Rosa, 2005a, 2006b;
    Umbria Rosa, 2005a, Strumia, 2005;
    Marche Strumia, 2005;
    Lazio Buysson, 1904; Rosa, 2004, 2005a; Strumia, 2005;
    Abruzzo Pagliano & Scaramozzino, 1999; Rosa, 2005a; Strumia, 2005;
    Molise Rosa, 2005a; Strumia, 2005;
    Campania Guiglia, 1947; Pagliano & Scaramozzino, 1999; Strumia, 2005;
    Puglia Grandi, 1956; Pagliano & Scaramozzino, 1999; Strumia, 2005; Rosa, 2006b
    Basilicata Guiglia, 1947; Strumia, 2005;
    Calabria Invrea, 1933; Pagliano & Scaramozzino, 1999; Rosa, 2005a (on flowers of Daucus carota); Strumia, 2005;
    Sicilia De Stefani, 1888; Mocsáry, 1889; Strumia, 2005;
    Sardegna
    Note di distribuzione

    Biologia di Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869

    Ospiti conosciuti

    Polifago  
    Tenthredinidae  
    Vespidae  
    Eumenidae   Eumenes pomiformis (Giordani Soika, 1932)
    Masaridae  
    Sphecidae   Cerceris emarginata and rybiensis, Philanthus triangulum and coronatus, Oxybelus elegantulus (Berland & Bernard, 1938), Tachysphex pompiliformis (Pz.) (Lefeber & Petit, 1970), Cerceris sabulosa Pz. (Grandi, 1961), Philanthus coronatus F., P. triangulum (F.), Oxybelus victor Lep., Cerceris rybensis (L.) (Mingo 1981)
    Apidae  
    Colletidae  
    Halictidae   ?Halictus quadristrigatus (Berland & Bernard, 1938)
    Megachilidae  
    Anthophoridae
     
    Lepidoptera
     
    Note sugli ospiti

    Habitat conosciuto

    Habitat  
    Piante per posa/rifugio flowers of Mentha rotundifolia L. and of Daucus (Invrea, 1921), Achillea millefolium L. and of Sedum acre L. (Invrea, 1922)
    Parassiti noti  
    Note biologiche  

    Posizione sistematica di Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869

    Sottofamiglia & Tribù Chrysidinae (Elampini) Size (mm)
    Dimensioni (mm):
     
    Genere & specie Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869
    Gruppo di specie  
    Combinazione originale Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869
    Serie tipica Syntypi (Mus.: Geneva)
    Descrizione originale Femelle. Elle a, à un si haut point la forme plastique et la livrée de l'Hed. lucidulum ♂ (soit du Regium des auteurs plus ou moins anciens) qu'à première vue du moins, il est impossible de ne pas confondre la ♀ du Gerstaeckeri avec le ♂ du Lucidulum. Toutefois avec un peu d'attention, on remarquera que chez la ♀ du Gerstaeckeri les poils de la tête, mais surtout ceux du thorax, sont indubitablemenl plus nombreux, plus rapprochés, plus courts, plus arqués, plus robustes, comme tronqués à leur sommet, et ayant plutôt l'apparence de crins que de soies; landis que, chez le ♂ du Lucidulum, ces mêmes soies présentent les caractères opposés à ceux que je viens d'indiquer, ainsi, elles sont plus rares, plus espacées, plus longues, plus droites, plus minces; leur bout est atténué.
    Si maintenant nous examinons le dernier segment ventral, nous le trouverons souvent assez entre-baillé pour laisser entrevoir le rudiment d'un appareil qui, bien que se présentant assez confusément, ne peut toutefois que se rapporter à un oviducte, lequel en tout cas n'a aucune analogie avec l'organe sexuel du Lucidulum ♂.
    Mâle. Il est en tous points si semblable à celui de l'Hed. lucidulum sans en excepter l'organe sexuel qui se présente fréquemment sous une forme assez nette et peu variable, qu'il m'est impossible de signaler le moindre caractère pouvant les différencier; ensorte que, quant à rapporter plutôt tel sujet ♂ à l'une ou l'autre des ♀ des deux espèces, nous ne pouvons faire autre chose, si non, que de grouper les deux sexes selon que ces derniers auront été rencontrés dans la même localité.
    Cette ressemblance complète entre certains ♂ d'espèces différentes, quelque insolite qu'elle puisse paraitre est cependant un fait qui ne peut être mis en doute, du moins dans l'ordre des insectes hyménoptères. A l'appui de cette assertion, je cite ces quelques mots que nous trouvons à la cinquième page du Catalogue des espèces de l'ancien genre Scolia de MM. de Saussure et Sichel (1864): «et souvent des mâles appartenant à des espèces tres distinctes se ressemblent au point de ne pouvoir être distingués.»
    M. A. Gerstaecker de Berlin, dans sa Revue des travaux scientifiques touchant l'Entomologie publiés en 1862 (Année 1865.) a consacré quelques lignes à l'examen de mes «Chrysides du Bassin du Léman.» Sans y contester la réalité de l'espèce de l'Hed. lucidulum telle que je l'ai définie et telle qu'elle est généralement admise, il nous dit toutefois, avoir pris les deux sexes en copulation, mais que la ♀ s'est trouvée avoir le thorax aussi bleu verdâtre que celui du ♂, d'où il conclut que, si le ♂ a bien toujours la même livrée, la ♀ en a deux, les trois livrées étant propres à une espèce unique.
    En ce qui me concerne, je ne puis me ranger à cette façon de voir car, indépendamment que chez la ♀ du Lucidulum Fab. le prothorax et le mesothorax sont d'un doré-cuivré constant, les derniers segments ventraux sont loin d'être dans les mêmes conditions; de plus, ce que nous pouvons apercevoir de l'oviducte, se présente également sous un tout autre aspect, enfin, la petite lame tronquée du bord antérieur du deuxième segment qui fait complètement défaut chez le Gerstaeckeri, constituent des différences telles, qu'il me parait impossible de ne voir là qu'une seule espèce.
    M. Gerstaecker a bien voulu me communiquer les types ♂ ♀ dont il vient d'être question, ensuite de leur examen, j'ai trouvé 11 ♀ du Gerstaeckeri dans un lot de 45 sujets que jusqu'alors j'avais considéré comme étant tous des ♂ du Lucidulum.
    Beau-lac près Nyon (Vaud Suisse).
    Sinonimi e sottospecie Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869: 47. Holotypus ♀, Switzerland (Genève).
    Hedychrum obscurum Tournier, 1878: 308. Holotypus ?, Switzerland (Mus.?).
    Hedychrum marianum Mocsáry, 1911: 450. Lectotypus ♀ (French, 1986), China (Budapest).
    Hedychrum gerstaeckeri ssp. formosaiense Linsenmaier, 1959: 41. Holotypus ♂, Taiwan (Luzern)
    Note sistematiche  

    Distribuzione geografica di Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869

    Distribuzione mondiale

    Località tipica Switzerland (Nyon)
    Kimsey & Bohart Palaearctic: widespread (Switzerland), Taiwan
    Linsenmaier Europe, Crete, Iran, Anatolia
    Altri Autori S Europe, C Asia
    Corologia Asiatic-European
    Note sulla distribuzione  

    Distribuzione geografica di Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869

    Distribuzione italiana secondo la Checklist delle specie della Fauna italiana

    Macroregione Nord (N): Sud (S): Sicilia (Si): Sardegna (Sa):
    Endemismo

    Distribuzione italiana per regione amministrativa (Record bibliografici)

    Regione amministrativa Record bibliografici
    Piemonte Invrea, 1922 (on flowers of Achillea millefolium L. and of Sedum acre L.); Pagliano & Scaramozzino, 1999 (parasitoid of Cerceris sabulosa (Panz.) (Grandi 1961); Philanthus coronatus F., P. triangulum (F.), Oxybelus victor Lep., Cerceris rybensis (L.) (Mingo 1981)); Rosa, 2002c, 2005a (on flowers of Achillea millefolium and Daucus carota, on leaves of Pteris aquilina and Rubus); Strumia, 2005;
    Valle d Aosta Rosa, 2002c, 2005a, 2006a;
    Lombardia Pagliano & Scaramozzino, 1999; Rosa, 2002a, 2002b, 2004, 2005a; Strumia, 2005;
    Trentino Alto Adige Mocsáry, 1889; Bonelli, 1966; Rosa, 2005a, 2006b;
    Veneto Giordani Soika, 1932 (parasitoid of Eumenes pomiformis); Pagliano & Scaramozzino, 1999; Rosa, 2005; Strumia, 2005;
    Friuli V.G. Ducke, 1901; Graffe, 1895; Kusdas & Thurner, 1955; Kusdas, 1958; Kusdas & Thurner, 1955; Strumia, 2005;
    Liguria Invrea, 1921 (on flowers of Mentha rotundifolia L. and of Daucus), 1922a; Pagliano & Scaramozzino, 1999; Rosa, 2005a; Strumia, 2005;
    Emilia Romagna Grandi, 1927, 1931, 1935, 1954; Zangheri, 1969; Frilli & Pizzaghi, 1975; Rosa, 2004, 2005a, 2005b, 2006b; Strumia, 2005;
    Toscana Grandi, 1930, 1936; Strumia, 1990, 1995 (ypt); 2005; Rosa, 2005a, 2006b;
    Umbria Rosa, 2005a, Strumia, 2005;
    Marche Strumia, 2005;
    Lazio Buysson, 1904; Rosa, 2004, 2005a; Strumia, 2005;
    Abruzzo Pagliano & Scaramozzino, 1999; Rosa, 2005a; Strumia, 2005;
    Molise Rosa, 2005a; Strumia, 2005;
    Campania Guiglia, 1947; Pagliano & Scaramozzino, 1999; Strumia, 2005;
    Puglia Grandi, 1956; Pagliano & Scaramozzino, 1999; Strumia, 2005; Rosa, 2006b
    Basilicata Guiglia, 1947; Strumia, 2005;
    Calabria Invrea, 1933; Pagliano & Scaramozzino, 1999; Rosa, 2005a (on flowers of Daucus carota); Strumia, 2005;
    Sicilia De Stefani, 1888; Mocsáry, 1889; Strumia, 2005;
    Sardegna
    Note di distribuzione

    Distribuzione italiana per regione amministrativa (Record FEI)

    Regione amministrativa Record FEI
    Piemonte
    Valle d Aosta
    Lombardia
    Trentino Alto Adige
    Veneto
    Friuli V.G.
    Liguria
    Emilia Romagna
    Toscana
    Umbria
    Marche
    Lazio
    Abruzzo
    Molise
    Campania
    Puglia
    Basilicata
    Calabria
    Sicilia
    Sardegna
    Note di distribuzione

    Distribuzione italiana per regione amministrativa (Evidenze personali)

    Regione amministrativa Record personali
    Piemonte
    Valle d Aosta
    Lombardia
    Trentino Alto Adige
    Veneto
    Friuli V.G.
    Liguria
    Emilia Romagna
    Toscana
    Umbria
    Marche
    Lazio
    Abruzzo
    Molise
    Campania
    Puglia
    Basilicata
    Calabria
    Sicilia
    Sardegna
    Note di distribuzione

    Biologia di Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869

    Ospiti conosciuti

    Polifago  
    Tenthredinidae  
    Vespidae  
    Eumenidae   Eumenes pomiformis (Giordani Soika, 1932)
    Masaridae  
    Sphecidae   Cerceris emarginata and rybiensis, Philanthus triangulum and coronatus, Oxybelus elegantulus (Berland & Bernard, 1938), Tachysphex pompiliformis (Pz.) (Lefeber & Petit, 1970), Cerceris sabulosa Pz. (Grandi, 1961), Philanthus coronatus F., P. triangulum (F.), Oxybelus victor Lep., Cerceris rybensis (L.) (Mingo 1981)
    Apidae  
    Colletidae  
    Halictidae   ?Halictus quadristrigatus (Berland & Bernard, 1938)
    Megachilidae  
    Anthophoridae
     
    Lepidoptera
     
    Note sugli ospiti

    Habitat conosciuto

    Habitat  
    Piante per posa/rifugio flowers of Mentha rotundifolia L. and of Daucus (Invrea, 1921), Achillea millefolium L. and of Sedum acre L. (Invrea, 1922)
    Parassiti noti  
    Note biologiche  

    Altre info su Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869


    Dichiarazione su copyright, autore e proprietà

    Tutti i contenuti di questa pagina sono copyright ©️ Chrysis.net se non diversamente specificato - si prega di consultare i singoli casi per dettagli sulla paternità e sul copyright. Gli esemplari nelle foto provengono dalle collezioni personali degli autori o di altri collaboratori e dalle collezioni di vari musei. Salvo diversamente specificato, l'intero contenuto di questo sito Web è a scopo personale, non commerciale, scientifico ed educativo con giusto accredito alla pagina da cui è stato derivato, e conformemente ai Termini e condizioni di Chrysis.net.

    Per citazioni

    Agnoli G.L. & Rosa P. (2021) Hedychrum gerstaeckeri Chevrier, 1869, in: Chrysis.net Database dei Chrysididae europei. Interim version 11 May 2021, URL: https://www.chrysis.net/it/database-dei-chrysididae-italiani/specie/?rif=Hedychrum_gerstaeckeri.