Spinolia segusiana (Giraud, 1863)

SPECIES LIST

  • Pseudochrysis humboldti (Dahlbom, 1845)
  • Pseudochrysis incrassata (Spinola, 1838)
  • Pseudochrysis neglecta (Shuckard, 1837)
  • Pseudochrysis uniformis (Dahlbom, 1854)
  • Database of the Italian Chrysididae

    Spinolia segusiana (Giraud, 1863)

    Spinolia segusiana (Giraud, 1863)
    Image(s)
    Chorology: W-Mediterranean
    Chorology: W-Mediterranean
    Italian distribution of Spinolia segusiana
    Italian distribution

    Posizione sistematica di Spinolia segusiana (Giraud, 1863)

    Sottofamiglia & Tribù Chrysidinae (Chrysidini) Size (mm)
    Dimensioni (mm):
     
    Genere & specie Spinolia segusiana (Giraud, 1863)
    Gruppo di specie  
    Combinazione originale Chrysis segusiana
    Serie tipica Syntypes ♀♂ (Mus.: Paris)
    Descrizione originale Maxima, robusta, parum nitida, confertissime punctato-rugulosa, modice pubescens: capite thoraceque cyaneis, aureo-pictis; abdomine aureo, linea dorsali elevata ad basin segmenti secundi brevissima, serie ante-apicali segmenti tertii foveolis mediocribus, rofundatis et subaequalibus, margine apicali ad centrurn perfecte arcuato, utrinque sub initio seriei angulato. Alis subhyalinis ad marginem exteriorem late infuscatis, cellula radiali late aperta, incompleta, nervo radiali leniter arcuato, ab apice longe remoto. Long. 9 mm. Lat. mesoth. 3 mm.

    ♂. Pedibus viridibus, coxis cyaneis, tarsis testaceo-piceis.
    ♀. Cyaneis, tibiis virescentibus, tarsis nigro-piceis.

    Insecte remarquable par sa forme épaisse, trapue, et par sa taille qui égale, à peu près, celle du Stilbum calens. Corps couvert d'une ponctuation rùguleuse, serrée, assez fine et d'une pubescence grise, courte, médiocrement abondante. Tête transversale, subtriangulaire, de la largeur du prothorax, peu allogée dans le sens vertical, le vertex assez mince, d'un vert doré, le reste bleuâtre à l'exception de l'espace interocellaire qui est noirâtre; concavité faciale d'un bleu-verdatre, assez large, peu profonde, avec un sillon médian dans le bas et une ligne courte élevée, en forme de carêne, dans sa partie supérieure, au dessous de l'ocelle anterieur; chaperon vert, brillant, bosselé transversalement, fortement déprimé en avant, son bord libre tronqué presque droit et noirâtre: mandibules noires, rousses avant le bout, très faiblement tachées de vert à la base: palpes noirâtres; antennes de même couleur, les deux premiers articles verts, le troisième avec un peu de vert à la base, en dehors.
    Thorax bleu, le dos du prothorax doré, son bord antérieur et la dépression lisse du milieu de couleur verte: mésothorax bleu, avec deux bandes sur son disque et les flancs, verts; écusson doré, peu brillant; angles du métathorax très obtus, assez courts, aplatis, bleus; écailles vertes à reflet doré.
    Abdomen a peu près de la longueur du reste du corps, un peu plus large que le thorax, moyennement convexe, doré, à ponctuation sérrée, ruguleuse, un peu plus fine que celle du thorax, sa troncature basilaire bleue; le deuxième segment portant à sa base une carène très courte, plus oumoins lisse; le troisième marqué en avant de son bord libre d'une série de points, médiocrement profonds, peu inégaux entr'eux, le centre de son bord libre en arc de cercle très régulier, ses côtés marqués d'une saillie anguleuse au niveau de l'origine de la série anté-apicale: ventre peu rétracté, doré très brillant, avec deux taches noires sur le second arceau. Ailes subhyalines, leur bord externe, dans une assez grande étendue et la partie antérieure de la cellule radiale, enfumés; nervures noires, robu­stes; cellule radiale très largement ouverte, très incomplète, la nervure radiale très peu courbée vers son extrémité qui est fort éloignée du bout de l'aile.

    Pattes du mâle d'un vert très brillant, à reflets dorés, les hanches bleues, les tarses d'un roux-testacé: celles de la femelle bleues, avec les tibias verts et les tarses d'un brun-noirâtre.

    La femelle se distingue surtout du mâle par le troisième segment abdominal qui se rétrécit un peu et décrit un arc moins ouvert. Les organes sexuels sont très peu saillants.
    En suivant les tableaux synoptiques de la Monographie des Chrysides de Dahlbom, cette espèce se place dans la deuxième phalange, caractérisée par un bord anal inégal, et dans la sub-section où se trouve la Chrysis albipennis. La seule espèce de cette monographie qui ait quelques rapports avec celle-ci est la Chrysis emarginatula Spin. mais elle est beaucoup plus petite et a le bord du troisième segment autrement conformé.
    J'ai pris six individus au moment où ils venaient s'abattre sur la terre dans le voisinage de quelques nids de l'Odynère que je décris plus loin sous le nom de spiricornis Spin. et bien que je ne les ai pas vu y pénétrer, peut-être parceque je ne leur en ai pas laissé le temps, leurs allures autour de ces nids me font croire que ce n'était pas fortuitement qu'ils se trouvaient là, mais qu'ils venaient y jouer leur rôle de parasite. J'ai encore été confirmé dans cette opinion par cette circonstance, que, malgré une exploration très attentive mais infructueuse de la contrée, pour retrouver l'Odynère qui avait vivement stimulé mon zèle entomologique, je ne vis plus une seule Chrysis de cette espèce.
    Peut-être n'est-il pas sans intérêt de remarquer les proportions de taille de ces deux Hyménoptères, l'un étant parmi les Odynères européens une espèce de géant, et l'autre une de nos plus fortes Chrysis. C'est à peu |près le même rapport que l'on observe entre l'Odynerue spinipes F. et son a parasite le plus fréquent, la Chrysis integrella Dahlb.
    Sinonimi e sottospecie In Kimsey & Bohart (1990) lamprosoma Frst. is the valid name and magnifica (Dhlb.) and segusiana (Gir.) are synonyms. In Rosa (2003) segusiana is considered the valid name for the population of the Italian western Alps (Alpi occidentali).
    Note sistematiche  

    Distribuzione geografica di Spinolia segusiana (Giraud, 1863)

    Distribuzione mondiale

    Località tipica Italy
    Kimsey & Bohart Palaearctic: S Europe, Turkey, S URSS (as lamprosoma)
    Linsenmaier S Europe, Italy, N Africa, Anatolia (as lamprosoma)
    Altri Autori Europe, Turkey (as lamprosoma)
    Corologia W-Mediterranean
    Note sulla distribuzione The species is reported as lamprosoma in the Italian Checklists

    Distribuzione geografica di Spinolia segusiana (Giraud, 1863)

    Distribuzione italiana secondo la Checklist delle specie della Fauna italiana

    Macroregione Nord (N): Sud (S): Sicilia (Si): Sardegna (Sa):
    Endemismo

    Distribuzione italiana per regione amministrativa (Record bibliografici, evidenze personali e altre fonti)

    Regione amministrativa Record bibliografici Record FEI Record personali
    Piemonte Mocsáry, 1889; Buysson, 1890 (as Chrysis magnifica); Gribodo, 1919 (as Chrysis magnifica); Rosa, 2003b; Strumia, 2005;
    Valle d Aosta Rosa, 2002c; Rosa, 2003b, 2005a; 2006a;
    Lombardia
    Trentino Alto Adige Friese, 1926; Strumia, 2005;
    Veneto
    Friuli V.G.
    Liguria
    Emilia Romagna
    Toscana
    Umbria
    Marche
    Lazio
    Abruzzo
    Molise
    Campania
    Puglia
    Basilicata
    Calabria
    Sicilia
    Sardegna
    Note di distribuzione The population of the Italian eastern Alps (Trentino A.A.) could actually belong to Spinolia lamprosoma Frst.

    Biologia di Spinolia segusiana (Giraud, 1863)

    Ospiti conosciuti

    Polifago  
    Tenthredinidae  
    Vespidae  
    Eumenidae   Odynerus spiricornis (Berland & Bernard, 1938), Odynerus spiricornis (Linsenmaier, 1959)
    Masaridae  
    Sphecidae  
    Apidae  
    Colletidae  
    Halictidae  
    Megachilidae  
    Anthophoridae
     
    Lepidoptera
     
    Note sugli ospiti

    Habitat conosciuto

    Habitat  
    Piante per posa/rifugio  
    Parassiti noti  
    Note biologiche  

    Posizione sistematica di Spinolia segusiana (Giraud, 1863)

    Sottofamiglia & Tribù Chrysidinae (Chrysidini) Size (mm)
    Dimensioni (mm):
     
    Genere & specie Spinolia segusiana (Giraud, 1863)
    Gruppo di specie  
    Combinazione originale Chrysis segusiana
    Serie tipica Syntypes ♀♂ (Mus.: Paris)
    Descrizione originale Maxima, robusta, parum nitida, confertissime punctato-rugulosa, modice pubescens: capite thoraceque cyaneis, aureo-pictis; abdomine aureo, linea dorsali elevata ad basin segmenti secundi brevissima, serie ante-apicali segmenti tertii foveolis mediocribus, rofundatis et subaequalibus, margine apicali ad centrurn perfecte arcuato, utrinque sub initio seriei angulato. Alis subhyalinis ad marginem exteriorem late infuscatis, cellula radiali late aperta, incompleta, nervo radiali leniter arcuato, ab apice longe remoto. Long. 9 mm. Lat. mesoth. 3 mm.

    ♂. Pedibus viridibus, coxis cyaneis, tarsis testaceo-piceis.
    ♀. Cyaneis, tibiis virescentibus, tarsis nigro-piceis.

    Insecte remarquable par sa forme épaisse, trapue, et par sa taille qui égale, à peu près, celle du Stilbum calens. Corps couvert d'une ponctuation rùguleuse, serrée, assez fine et d'une pubescence grise, courte, médiocrement abondante. Tête transversale, subtriangulaire, de la largeur du prothorax, peu allogée dans le sens vertical, le vertex assez mince, d'un vert doré, le reste bleuâtre à l'exception de l'espace interocellaire qui est noirâtre; concavité faciale d'un bleu-verdatre, assez large, peu profonde, avec un sillon médian dans le bas et une ligne courte élevée, en forme de carêne, dans sa partie supérieure, au dessous de l'ocelle anterieur; chaperon vert, brillant, bosselé transversalement, fortement déprimé en avant, son bord libre tronqué presque droit et noirâtre: mandibules noires, rousses avant le bout, très faiblement tachées de vert à la base: palpes noirâtres; antennes de même couleur, les deux premiers articles verts, le troisième avec un peu de vert à la base, en dehors.
    Thorax bleu, le dos du prothorax doré, son bord antérieur et la dépression lisse du milieu de couleur verte: mésothorax bleu, avec deux bandes sur son disque et les flancs, verts; écusson doré, peu brillant; angles du métathorax très obtus, assez courts, aplatis, bleus; écailles vertes à reflet doré.
    Abdomen a peu près de la longueur du reste du corps, un peu plus large que le thorax, moyennement convexe, doré, à ponctuation sérrée, ruguleuse, un peu plus fine que celle du thorax, sa troncature basilaire bleue; le deuxième segment portant à sa base une carène très courte, plus oumoins lisse; le troisième marqué en avant de son bord libre d'une série de points, médiocrement profonds, peu inégaux entr'eux, le centre de son bord libre en arc de cercle très régulier, ses côtés marqués d'une saillie anguleuse au niveau de l'origine de la série anté-apicale: ventre peu rétracté, doré très brillant, avec deux taches noires sur le second arceau. Ailes subhyalines, leur bord externe, dans une assez grande étendue et la partie antérieure de la cellule radiale, enfumés; nervures noires, robu­stes; cellule radiale très largement ouverte, très incomplète, la nervure radiale très peu courbée vers son extrémité qui est fort éloignée du bout de l'aile.

    Pattes du mâle d'un vert très brillant, à reflets dorés, les hanches bleues, les tarses d'un roux-testacé: celles de la femelle bleues, avec les tibias verts et les tarses d'un brun-noirâtre.

    La femelle se distingue surtout du mâle par le troisième segment abdominal qui se rétrécit un peu et décrit un arc moins ouvert. Les organes sexuels sont très peu saillants.
    En suivant les tableaux synoptiques de la Monographie des Chrysides de Dahlbom, cette espèce se place dans la deuxième phalange, caractérisée par un bord anal inégal, et dans la sub-section où se trouve la Chrysis albipennis. La seule espèce de cette monographie qui ait quelques rapports avec celle-ci est la Chrysis emarginatula Spin. mais elle est beaucoup plus petite et a le bord du troisième segment autrement conformé.
    J'ai pris six individus au moment où ils venaient s'abattre sur la terre dans le voisinage de quelques nids de l'Odynère que je décris plus loin sous le nom de spiricornis Spin. et bien que je ne les ai pas vu y pénétrer, peut-être parceque je ne leur en ai pas laissé le temps, leurs allures autour de ces nids me font croire que ce n'était pas fortuitement qu'ils se trouvaient là, mais qu'ils venaient y jouer leur rôle de parasite. J'ai encore été confirmé dans cette opinion par cette circonstance, que, malgré une exploration très attentive mais infructueuse de la contrée, pour retrouver l'Odynère qui avait vivement stimulé mon zèle entomologique, je ne vis plus une seule Chrysis de cette espèce.
    Peut-être n'est-il pas sans intérêt de remarquer les proportions de taille de ces deux Hyménoptères, l'un étant parmi les Odynères européens une espèce de géant, et l'autre une de nos plus fortes Chrysis. C'est à peu |près le même rapport que l'on observe entre l'Odynerue spinipes F. et son a parasite le plus fréquent, la Chrysis integrella Dahlb.
    Sinonimi e sottospecie In Kimsey & Bohart (1990) lamprosoma Frst. is the valid name and magnifica (Dhlb.) and segusiana (Gir.) are synonyms. In Rosa (2003) segusiana is considered the valid name for the population of the Italian western Alps (Alpi occidentali).
    Note sistematiche  

    Distribuzione geografica di Spinolia segusiana (Giraud, 1863)

    Distribuzione mondiale

    Località tipica Italy
    Kimsey & Bohart Palaearctic: S Europe, Turkey, S URSS (as lamprosoma)
    Linsenmaier S Europe, Italy, N Africa, Anatolia (as lamprosoma)
    Altri Autori Europe, Turkey (as lamprosoma)
    Corologia W-Mediterranean
    Note sulla distribuzione The species is reported as lamprosoma in the Italian Checklists

    Distribuzione geografica di Spinolia segusiana (Giraud, 1863)

    Distribuzione italiana secondo la Checklist delle specie della Fauna italiana

    Macroregione Nord (N): Sud (S): Sicilia (Si): Sardegna (Sa):
    Endemismo

    Distribuzione italiana per regione amministrativa (Record bibliografici)

    Regione amministrativa Record bibliografici
    Piemonte Mocsáry, 1889; Buysson, 1890 (as Chrysis magnifica); Gribodo, 1919 (as Chrysis magnifica); Rosa, 2003b; Strumia, 2005;
    Valle d Aosta Rosa, 2002c; Rosa, 2003b, 2005a; 2006a;
    Lombardia
    Trentino Alto Adige Friese, 1926; Strumia, 2005;
    Veneto
    Friuli V.G.
    Liguria
    Emilia Romagna
    Toscana
    Umbria
    Marche
    Lazio
    Abruzzo
    Molise
    Campania
    Puglia
    Basilicata
    Calabria
    Sicilia
    Sardegna
    Note di distribuzione The population of the Italian eastern Alps (Trentino A.A.) could actually belong to Spinolia lamprosoma Frst.

    Distribuzione italiana per regione amministrativa (Record FEI)

    Regione amministrativa Record FEI
    Piemonte
    Valle d Aosta
    Lombardia
    Trentino Alto Adige
    Veneto
    Friuli V.G.
    Liguria
    Emilia Romagna
    Toscana
    Umbria
    Marche
    Lazio
    Abruzzo
    Molise
    Campania
    Puglia
    Basilicata
    Calabria
    Sicilia
    Sardegna
    Note di distribuzione The population of the Italian eastern Alps (Trentino A.A.) could actually belong to Spinolia lamprosoma Frst.

    Distribuzione italiana per regione amministrativa (Evidenze personali)

    Regione amministrativa Record personali
    Piemonte
    Valle d Aosta
    Lombardia
    Trentino Alto Adige
    Veneto
    Friuli V.G.
    Liguria
    Emilia Romagna
    Toscana
    Umbria
    Marche
    Lazio
    Abruzzo
    Molise
    Campania
    Puglia
    Basilicata
    Calabria
    Sicilia
    Sardegna
    Note di distribuzione The population of the Italian eastern Alps (Trentino A.A.) could actually belong to Spinolia lamprosoma Frst.

    Biologia di Spinolia segusiana (Giraud, 1863)

    Ospiti conosciuti

    Polifago  
    Tenthredinidae  
    Vespidae  
    Eumenidae   Odynerus spiricornis (Berland & Bernard, 1938), Odynerus spiricornis (Linsenmaier, 1959)
    Masaridae  
    Sphecidae  
    Apidae  
    Colletidae  
    Halictidae  
    Megachilidae  
    Anthophoridae
     
    Lepidoptera
     
    Note sugli ospiti

    Habitat conosciuto

    Habitat  
    Piante per posa/rifugio  
    Parassiti noti  
    Note biologiche  

    Altre info su Spinolia segusiana (Giraud, 1863)


    Dichiarazione su copyright, autore e proprietà

    Tutti i contenuti di questa pagina sono copyright ©️ Chrysis.net se non diversamente specificato - si prega di consultare i singoli casi per dettagli sulla paternità e sul copyright. Gli esemplari nelle foto provengono dalle collezioni personali degli autori o di altri collaboratori e dalle collezioni di vari musei. Salvo diversamente specificato, l'intero contenuto di questo sito Web è a scopo personale, non commerciale, scientifico ed educativo con giusto accredito alla pagina da cui è stato derivato, e conformemente ai Termini e condizioni di Chrysis.net.

    Per citazioni

    Agnoli G.L. & Rosa P. (2021) Spinolia segusiana (Giraud, 1863), in: Chrysis.net Database dei Chrysididae europei. Interim version 04 August 2021, URL: https://www.chrysis.net/it/database-dei-chrysididae-italiani/specie/?rif=Spinolia_segusiana.